Bonfiglio Guelfucci

Bonfiglio Guelfucci

Bonfilglio Guelfucci
Né et mort à Belgodere (1721-1813), le Père Bonfiglio (ou Ronfigliuolo) Guelfucci, religieux servite et maître en théologie, fut, à Rome, secrétaire du Procureur général de l'ordre des Servites jusqu'en 1762. Revenu en Corse et entré dans l'orbite de Paoli, il remplit durablement auprès de celui-ci les fonctions de secrétaire et de très proche conseiller au point de le suivre dans le long exil londonien au lendemain de Ponte Novu.
Dès la création de la première Université de Corte en 1765, sous l'autorité du recteur, le Père Mariani, il fut chargé de la chaire de théologie dogmatique et d'histoire ecclésiastique qu'il conserva jusqu'à la fermeture de la fatale année 1768-1769, se partageant, comme ses collègues, entre les pôles de la topographie universitaire cortenaise d'alors le Palazzo dell'Università (Sculiscia, actuelle place Paoli) avec la toute proche église saint Marcel dont la nef jouait : parfois le rôle d'aula magna de l'Université, ainsi que le couvent saint François (désormais "Grossetti"), où résidaient les professeurs, certains étudiants et, souvent, le Général lui-même.
Le père Guelfucci est l'auteur de très intéressants mémoires, les" per servire alla storia delle rivoluzioni di Corsica", source essentielle pour la connaissance de la période paolienne, oeuvre éditée en 1881 mais depuis longtemps connue et diffusée sous forme de copies manuscrites. C'est un de ces exemplaires manuscrits que Napoléon jeune, qui vouait un culte sincère à la figure de Paoli possédait dans sa bibliothèque et méditait souvent..